Jean-Pierre Abelin veut faire du numérique une priorité

Nouvelle République du 20/03/2014

 

Jean-Pierre Abelin a fait un point de campagne, hier matin, avec Hubert Préher.

 

Le maire sortant (NC) Jean-Pierre Abelin se présente en grand artisan de l’avènement prochain du Très haut débit sur la ville.

 

Le maire sortant (Nouveau centre) l'assure : en cinq ans, « on est complètement entré dans l'ère du numérique. »

Jean-Pierre Abelin fait moins référence à la (pâle) bataille qui se joue localement sur les réseaux sociaux autour de la campagne électorale, qu'à l'action à mener dans l'avenir en matière d'infrastructures. Il le répète à l'envi : il est l'artisan de l'avènement prochain du Très haut débit sur les zones économiques et en ville.
Le candidat a évoqué le sujet, hier, lors d'un point de campagne organisé avec son colistier (et conseiller sortant) en charge du dossier Hubert Preher.

> Les zones économiques. « Depuis 2 ans, les entreprises, petites et grandes, demandent le Très haut débit, explique Jean-Pierre Abelin. On a bien fait de prendre en compte ce problème depuis trois ans. On a posé 30 km de gaines (qui accueilleront la fibre optique NDLR) en utilisant les travaux d'opportunité. On a fait la boucle. Aujourd'hui, pratiquement toutes les zones d'activités sont couvertes. » En l'occurrence, les trois zones du nord et les trois du sud. Cenon et Availles sont concernées. Naintré le sera prochainement.
La suite ? « Ce sera le choix d'un exploitant, souligne Hubert Preher. On espère les premiers services en ligne sous 5 à 6 mois. On a réussi à faire quelque chose à moindre coût. Avec un débit entrant et sortant de 100 méga, maintenant toutes les entreprises sont demandeuses ! »

> Les particuliers. C'est l'autre aspect du dossier : la ville et l'agglomération bénéficieront d'une couverture complète en fibre optique, échelonnée jusqu'en 2020. Pour Châtellerault, l'opération est blanche puisque c'est Orange qui paie la facture dans le cadre d'un appel national à investissement lancé en 2011 par l'État. « On doit entrer dans une phase active du projet. Cela démarre par le nord et une partie des Renardières », indique le maire-candidat.

> Les services. « L'idée, c'est d'être réactif en utilisant les outils numériques pour répondre aux demandes des citoyens », résume Hubert Préher. Abelin cite l'exemple de services techniques et imagine des tablettes tactiles pour être alerté en temps réel de problèmes de voirie. L'idée d'une plateforme « e-commerce » est également dans son projet. « On a déjà un panel de services numériques qui ne demande qu'à s'étoffer ».

 
Franck Bastard