1.000 foyers de la ville ont accès à la fibre optique

Nouvelle République du 04/12/2015 :  Anthony Floc’h

Une partie des habitations du Lac, des Renardières, des Minimes et d’Antoigné sont éligibles à la fibre optique depuis cet été… A condition d’être chez Orange.

 Où est déployée la fibre ?

La fibre optique a fait son apparition à Châtellerault cet été. Premiers quartiers visés par le déploiement : les Minimes, Antoigné, le Lac, les Renardières, Pierre-de-Coubertin. A ce jour, 1.000 des 5.700 foyers de ce « lot 1 » sont éligibles, d'après Orange, chargé du déploiement de la fibre sur la ville en partenariat avec la Communauté d'agglomération du Pays châtelleraudais.

 Qu'elle est l'intérêt de la fibre ?

Cette technologie offre au consommateur un débit internet compris entre 200 et 500 Mb/sec (« méga »). C'est-à-dire en moyenne 30 fois plus rapide que l'actuelle technologie ADSL. Voire plus dans certains quartiers de la ville, où l'ADSL ne dépasse pas 2 ou 3 « méga ».

 Pourquoi Orange est-il le seul à proposer l'offre ?

Sur Châtellerault, à ce jour, seul Orange propose l'offre fibre optique aux foyers éligibles de la ville.
Bouguyes, SFR et Free, les trois autres principaux opérateurs, ont bien accès au réseau, eux aussi. Mais aucun, pour l'instant, n'a manifesté d'intérêt pour la commercialisation d'offres.
Explication de Guillaume Fauré, directeur des relations régionales du groupe SFR :
« Le déployeur ouvre son réseau aux autres opérateurs en échange d'une participation financière de ceux-ci. Chaque opérateur est alors libre de se positionner ou non. Pour notre part, sur Châtellerault, le dossier est à l'étude. On n'a pas fixé d'échéance pour l'instant. »
En clair, SFR, Bouygues et Free ne sont pas très pressés de mettre la main à la poche dans une « petite » ville comme Châtellerault où le déploiement ne fait que commencer et où ils n'ont aucune garantie de bonnes retombées financières (1).

 Combien coûte un abonnement fibre ?

C'est le même prix qu'un abonnement « classique » ADSL. A une différence près : le raccordement peut être payant. Chez Orange, c'est gratuit pour les personnes qui habitent en immeuble et ça coûte entre 0 et 149 € pour les pavillons. « C'est fonction de l'ampleur des travaux nécessaires pour amener la fibre jusqu'à l'habitation », nous précise-t-on.

 Sous combien de jours est-on connecté ?

Selon Orange, une fois l'offre souscrite, le client bénéficie de la technologie « sous quatre jours en moyenne, jusqu'à une semaine, sauf très rares exceptions où c'est un peu plus long ».

 (1) Orange, en qualité de déployeur, a eu la primeur de la commercialisation. Le risque, pour les autres opérateurs, est de ne récolter que les « miettes ».

En savoir plus

Les prochains déploiements

  • A Chatellerault. Orange s'est engagé à ce que l'ensemble de Châtellerault soit éligible à la fibre optique en 2020. Pour l'opérateur, il s'agit d'abord de terminer le déploiement de la fibre dans les quartiers des Minimes, Antoigné, Le Lac, les Renardières et Pierre-de-Coubertin. Ce qui sera fait « courant 2016 ». Ce lot 1 représenterait « 5.700 foyers, soit un quart de la population de la ville ».

    Les prochains quartiers éligibles devraient être connus « dans deux trois mois ». L'agglo aurait reçu une proposition d'Orange et préparerait une contreproposition.

    « Nous souhaitons ouvrir la fibre en priorité aux quartiers où le débit ADSL est le plus faible, explique Hubert Préher, vice-président de la CAPC. Orange lui vise d'abord les endroits où il y a le plus de densité de population. Il s'agit de trouver un équilibre entre les deux. »

    Pourraient être concernées également dans ce deuxième lot, les principales zones économiques.
  • Dans l'agglomération. Par ailleurs, l'opérateur a promis de déployer la fibre sur l'ensemble du territoire de la communauté d'agglomération du Pays châtelleraudais (telle qu'elle existe actuellement) pour « 2022 ».

    Les communes de Cenon, Thuré et Colombiers, particulièrement mal desservies en ADSL, seront les premières servies (hors Châtellerault), selon Orange, qui précise que, pour ces trois-là, « les premiers clients seront éligibles fin 2016-début 2017 ».