CR réunion du 28 sept. 2017

Cenon sur Vienne le 5 octobre 2017

Compte rendu de la réunion en mairie de Cenon sur le redéploiement du réseau « fibre » dans la commune (réunion du jeudi 28 septembre 2017)
 

PARTICIPANTS : Mr BONNET, Maire de Cenon , Mr PREHER, Conseiller CAPC chargé du dossier de redéploiement, en présence de Mr LAURENT , SRD , de Mme MILIN ( à l’initiative de la pétition), de CENONNAIS ( suivant liste jointe), de l’association des DLEC de l’ADSL . La société ORANGE n’était pas présente.

CONTEXTE : Cette rencontre proposée par le Maire de CENON fait suite à la demande exprimée au travers d’une pétition signée par plus de 50 Cenonnais et relative aux retards et aux manques d’informations sur la finalisation du redéploiement d’un réseau fibre ( FTTH) dans la commune.

La réunion s’est tenue, salle du Conseil, à la Mairie, entre 17h et 19h.

Mr le Maire a démarré la réunion en rappelant le contexte, regrettant l’existence de pressions exercées notamment envers du personnel de la mairie et a rappelé sa volonté d’organiser des discussions sur ce sujet tout en précisant qu’il s’agit d’un projet de la CAPC et non  pas de la Mairie. Il a également rappelé que l’association des DLEC de l’ADSL accompagne le projet depuis de nombreuses années.

Mr le Conseiller de la CAPC a regretté l’existence de ces pressions , a rappelé que ce projet a un coût nul pour le territoire , car l’état en est le décideur et que la réalisation est assurée par des opérateurs privés, en l’occurrence, Orange, pour le territoire de la CAPC .

L’association des DLEC de l’ADSL, en la personne de son président  a précisé que le projet est financé par le « grand emprunt » lancé par l’état en 2007; les opérateurs dont ORANGE ont répondu à l’appel d’offre et se sont partagé le territoire. L’association a toujours considéré que la cible était bien le redéploiement de la fibre, prioritairement dans les zones non couvertes, dites «  blanches » et que les autres solutions proposées à l’initiative du département ( WIMAX et SATELLITES) n’étaient que des substituts. L’association a obtenu satisfaction et la commune de Cenon a bien été considérée comme prioritaire. L’association regrette le manque d’informations de ces derniers mois ceci pouvant justifier le mécontentement qui s’exprime.

Mr le Conseiller de la CAPC a précisé que le territoire avait été divisé en 3 zones et que le principe retenu était de déployer la fibre simultanément dans les zones dites « denses » et « blanches ou à faible débit », que la 1ére phase concernait Châtellerault et que Cenon avait été la 1ère autre commune retenue pour la 2ème phase qui est en cours depuis mi 2016. Il a ajouté qu’une 1ère armoire a été installée et ouverte à Cenon et a précisé que sur 800 foyers, 600 sont raccordés. Il a indiqué que priorité avait été donnée aux raccordements simples (ex : immeuble et zones avec pré- cablage souterrain…) le raccordement en aérien se faisant dans un 2ème temps et nécessitant des conventions entre Orange et INEDIS (pour ENGIE) sur la base d’une convention nationale existante ou SRD pour SOREGIS), supposant la négociation d’une convention.

Mr GERLAND précise qu’il a représenté l’association des DLEC le 11 juillet à l’invitation d’Orange à l’inauguration de l’armoire et qu’à cette occasion un conseiller d’Orange avait indiqué que la convention était sur le point d’être signée avec SRD.

(Rappelons que pour bon nombre de résidants en «  zone blanche » c’est le raccordement en aérien qui les concerne).

Un cenonnais intervient pour savoir pourquoi les poteaux « bois » ORANGE ne sont pas utilisables route des Petits Prés alors qu’ils ont été utilisés (rue d’Alsace notamment).

Mme MILIN s’étonne, qu’alors que le projet de redéploiement est connu depuis 2013, la convention avec SRD n’est toujours pas signée.

Mr CLAVAUD indique qu’il n’y a que 4 poteaux ciment dans la rue des Petits prés et demande pourquoi il n’est pas possible d’utiliser les poteaux bois Orange et compléter par d’autres poteaux bois.

Mr LAURENT (SRD), Responsable Etudes Réseaux, est intervenu en indiquant qu’il était l’interlocuteur d’ORANGE pour ce sujet. Il a précisé qu’il allait fournir des éléments factuels : La convention a pour but d’utiliser les poteaux bétons pour les optimiser. Il faut faire une étude pour identifier la charge disponible pour chacun des poteaux. Cette étude fait ensuite l’objet d’une validation puis d’un accord. A défaut, ORANGE aura à installer des poteaux bois. A noter que sur les poteaux électriques il y a du 400 Volt Triphasé et qu’il y a des règles de sécurité. A long terme, s’il y a enfouissement de la ligne il convient de savoir qui le paiera ; ce sujet est aussi en discussion. SRD est sensible aux remontées faites par les communes. Il peut être fait une exception et dé corréler la signature de la convention et le début des travaux. SRD est prête à sortir de la convention, cela a été fait pour la commune de BIARD.

Un Cenonnais intervient pour demander une date car il a été fait des effets d’annonce….

Mr le Conseiller de la CAPC est intervenu pour indiquer que la fin du projet pour la CAPC est prévue en 2021 et indique qu’une fois la convention signée avec SRD, ORANGE viendra à CENON pour communiquer avec les Cenonnais .

Mr CLAVAUD rappelle que les besoins en connexion internet sont de plus en plus importants et c’est notamment de plus en plus imposé par l’administration.

Une Cenonnaise précise qu’elle réside dans la campagne et que s’il n’y a pas de poteau alors elle paiera le poteau.

Mme MILIN ne comprend pas pourquoi ORANGE ne répond pas aux e-mails qui lui ont été adressés et ajoute que la solution WIMAX fonctionne bien plus mal qu’au début.

Un Cenonnais indique que la solution 4G B-BOX de Bouygues ne marche pas non plus. Cela est d’ailleurs confirmé en séance par un Cenonnais travaillant chez l’opérateur.

Mr CLAVAUD demande que la CAPC utilise ses moyens de pression vis-à-vis d’ORANGE.

Mr le Conseiller de la CAPC a répondu que les 2 sociétés ORANGE et SRD sont des sociétés de droit privé et que la Collectivité a un pouvoir très relatif.

Mme MILIN demande si une fois la fibre redéployée, il est obligatoire de s’abonner chez ORANGE.

Mr le Conseiller de la CAPC a répondu que la règle ARSEP s’applique, que les autres opérateurs ont un délai de 3 mois pour se positionner et qu’aujourd’hui, seul ORANGE s’est positionné sur Cenon.

Mr GERLAND indique que la communication d’ORANGE est en dessous de tout. Il précise que l’armoire pour le raccordement est installée rue de Franche –Comté à la Fosse au Roi.

Mme MILIN précise que sur site internet d’ORANGE mis à disposition pour être informé, il est indiqué que le délai de redéploiement pour la zone « blanche » est de 12 à 18 mois !

L’association des DLEC de l’ADSL, en la personne de son président  fait la synthèse suivante : Nous avons compris qu’il pouvait être fait, selon SRD, exception en démarrant les travaux de raccordement en aérien lorsque le raccordement en souterrain n’est pas possible et faire les travaux d’études, poteau par poteau, nécessaires, avant la signature de la convention . Nous demandons à la CAPC de relayer à ORANGE la demande ainsi que pour l’utilisation dès maintenant des actuels poteaux bois ORANGE (notamment ceux de la route des Petits Prés).

Mr PEUREUX précise qu’il a besoin d’internet pour un usage professionnel et demande pourquoi on ne lui propose pas un raccordement sur le réseau réservé aux professionnels.

Mr le Conseiller de la CAPC a répondu qu’il s’agit du réseau FTTO (Fiber To The Office) qu’il se situe hors zone et qu’une étude doit être faite par la société COVAGE et qu’il y a des coûts à prévoir, partagés entre la commune et le professionnel.

Mme MILIN ajoute que les Cenonnais ne peuvent plus attendre et rester les « bras ballants » et demande que des dates soient données.

Mr le Conseiller de la CAPC a répondu qu’il s’engageait à ce qu’une rencontre ait lieu avec ORANGE dans les deux mois.

Mme MILIN demande à disposer de la date de cette rencontre sous quinzaine. A défaut….

Mr le Conseiller de la CAPC a déclaré que cela lui semblait réalisable et s’est engagé à revoir cela avec ORANGE.

Fin de la réunion à 19 heures

Rédacteur : J Roussey
 

LISTE DES PARTICIPANTS :

NOM

PRENOM

ARDOUIN

Myriam

ARDOUIN

Noémie

BAZYLAC

José

BONNET

Jean-Claude

BOURREAU

Gérard et Anne Marie

CHAMBALLON

Alain

CHAUVINEAU

Ghislaine

CLAVAUD

Louis

DEBAUD

Laurent Didier

DEBAUD

Catherine

DEROSIAUX

Valentin

GERLAND

Serge

GIRARD

Ghislain

GIRAUD

Lionel

GOURBEAU

Jean-Marie et Sylvie

HERPAILLER

Pierre

JELODIN

François

LEVRON

Pascal

MARTIN

Laurent

MILIN

Karine

NAULET

Yves Noël

PEUREUX

Jérome

PIERRE

Françoise

PIERRON

Frédéric

PREHER

Hubert

PUCHAUD

Nicolas

RAGOUT

Mathilde

REGNIER

Jean-Yves

REGNIER

Steve

RIBREAU

Jean-Yves

ROUSSEAU

Marie-Thérèse

ROUSSEAU

Alexandre

ROUSSEAU

Thierry

ROUSSEY

Jacques

STEIMER

Sylvain

SZYDIO

Jean-Dominique

TELLIER

Laurence