Le satellite très haut débit

Source : Ariase  (décembre 2009)

A défaut de réseaux terrestres en fibre optique, les zones blanches pourraient profiter d'une couverture satellitaire à 50 Mbits par seconde grâce au projet MegaSat du Centre National d'Etudes Spatiales.

Le satellite MegaSat ambitionne de fournir du très haut débit dans les zones blanches

Une connexion très haut-débit dans une zone où l'ADSL n'est même pas disponible ? Le rêve pourrait devenir réalité si le projet du Centre National d'Etudes Spatiales (CNES) voit le jour.

Soutenu par le Gouvernement, le projet "MegaSat" vise à fournir une connexion Internet avec un débit de 50 Mbits par seconde (voire même 100Mbits) à 750 000 foyers concernés par les zones blanches en France. Sachant qu'à terme, entre 15 et 20% de la population française n'aura pas accès à la fibre optique terrestre, l'objectif de MegaSat est de déployer une solution satellitaire innovante pour éviter une nouvelle fracture numérique entre la France des villes et celle des campagnes.

Selon le journal La Tribune, le programme MegaSat concernerait la construction d'un seul satellite, sa mise en orbite ainsi que la création d'un "hub", c'est à dire d'une station au sol reliée aux réseaux terrestres de fibre optique. Contrairement aux autres satellites qui "arrosent" simultanément plusieurs pays, MegaSat se focaliserait uniquement sur l'Hexagone pour optimiser les flux de bande passante.

Les industriels Astrium, Thales et Eutelsat seraient intéressés par le projet qui mobiliserait un investissement de 450 millions d'euros dont 300 rien que pour le satellite. Une partie de l'enveloppe budgétaire (consacrée aux nouvelles technologies) du Grand Emprunt National sera vraisemblablement une étape nécessaire pour viabiliser un tel projet.