Les '' D-lé-C '' de l'ADSL toujours mécontents

La Nouvelle République : 24/11/2010 05:35

 

L'ADSL n'est pas un luxe, mais l'accès au haut débit est bien un dû. Voilà comment l'assemblée générale a commencé sous la présidence de Jacques Roussey et en présence de Gérard Barc, conseiller général et de Jean Claude Bonnet. De nombreux habitants se trouvant dans des zones grises, pour certains sans ressources pour ce haut débit ou avec beaucoup de complications en ayant souscrit certains contrats.
 

Adhérents mécontents

Ne pas avoir l'ADSL aujourd'hui, c'est comme ne pas avoir eu le téléphone en 1980 ou l'eau potable en 1960 et pourtant, le gouvernement et les collectivités territoriales s'étaient engagés à réduire la ''fracture numérique''.
Cette association des D-lé-C de l'ADSL Cenonnaise a été créée et officialisée par parution au J.O. le 24 octobre 2009. Elle voit toujours plus d'adhérents mécontents par la mise en place et le suivi des installations et des contrats, la tarification, la non-disponibilité des installations et des prestations et parfois même des actions qui mènent en justice pour des particuliers avec le soutien de l'association.
Bien que des solutions techniques existantes offre des gros débits, le réseau téléphonique est ancien comme le signale le président. Le ''3G'', le satellite ou le Wimax étant souvent très onéreux. Malgré les difficultés rencontrées sur certains points de la commune de Cenon et des communes environnantes, l'agglomération du Pays Chatelleraudais a engagé une action pour la mise en place de fibre optique reliant les centraux aux boîtes ADSL mais sans relier directement les usagers. Une nette amélioration devrait se faire mais dans un temps non défini.
De nombreuses actions et interventions ont été menées par cette association depuis sa création auprès des élus, conseil général, d'Idyle et d'Ert Technologie dans le cadre d'interruption brutal du service

Siège de l'association des D-lé-C de l'ADSL Cenonnaise : 11 rue d'Alsace à Cenon-sur-Vienne. Mail : dlec.adsl@ gmail.com