Informations sur les réseaux fibre optique

Les avantages de la fibre optique comme média de transport des signaux électroniques numériques ne sont plus à démontrer (capacité quasi-illimitée en bande passante, pérennité, fiabilité). Ces réseaux sont depuis de nombreuses années largement déployés par les opérateurs, au niveau de leurs boucles de collecte régionales, de leur coeur de réseau ou encore des liaisons internationales.

 

Les réseaux de fibre optique peuvent-être classés en deux grandes catégories :

  1. les réseaux de desserte optique jusqu'à un point de distribution. Dans ce cas, la fibre optique est déployée jusqu'au point de distribution (situé par exemple, à l'entrée d'une zone d'activité ou au coeur d'un quartier résidentiel), puis la distribution terminale des usagers est réalisée par une autre technologie (câble cuivre, réseau hertzien, …).


     

  2. les réseaux de desserte optique jusqu'à l'usager, pour lesquels on distingue :

    - les réseaux de desserte optique déployés jusqu'au bâtiment d'une entreprise ou au pied d'un immeuble (FTTO / FTTB pour Fiber To The Office / Fiber To The Building). La desserte interne de l'entreprise ou des foyers au sein de l'immeuble est ensuite réalisée généralement via un réseau « cuivre ».

    - les réseaux de desserte optique jusqu'au foyer de l'abonné (FTTU / FTTH pour Fiber To The User / Fiber To The Home).


     

 

En France, les principaux acteurs participant au déploiement des réseaux FTTH sont d'une part les collectivités locales (ou leur délégataires) via les Réseaux d'Initiatives Publique (RIP), d'autre part les opérateurs nationaux (Orange, SFR, Free et Numéricâble) via des programmes de pré-déploiement ou d'expérimentations dans les principales agglomérations.